Amicale La Créole

Amicale La Créole

La Créole en escale à Sète

Ouhaip, on a dit qu'on le ferait et ON L'A FAIT !

Du 27 mars au 2 avril l'Amicale La Créole a tenu sa place dans le carré du centenaire (de la fin de la guerre 14-18) lors de la manifestation internationale Escale à Sète. Boudiou gast ! 400 000 visiteurs se sont pressés pour venir nous voir. Un succès sans précédent pour les sous-mariniers. Certaines mauvaises langues diront qu'ils sont venus pour l'Hermione. Que nenni ! L'Hermione et son confrère le Mutin se sont amarrés devant notre stand parce qu'on était là ! Et, bien là ! Quelle présence, quelle prestance et quelle maestria ont montré les sous-mariniers durant cette semaine de multiples manifestations.

Dès le 1er jour, le stand de l'AGASM interpelle. "Comment, il y avait déjà des sous-marins en 14 ?"."Aaaarg, ils naviguaient à la vapeur, pô croyap' !"."Ho, c'est la première fois que je vois des sous-mariniers... vous êtes des vrais ?". Et encore mieux : "Vous avez fait 14-18 ?"

Pour l'occasion et à la demande de l'Organisateur de l'évènement certains d'entre nous avaient revêtu l'uniforme de l'époque, trois quartier-maitres et un second. Que dire... ça va être gênant... puis-je ? Le succès des quartier-maitres avec leur pompon sur la tête fût tel qu'ils eurent très rapidement les joues usées par les innombrables baisers de la gente féminine. Les matelots du Mutin (en face de nous) en étaient verts de jalousie. "Les vieux d'en face avec leur bâchi bleu et leur légende sous-marin Morse ou Requin ont plus la côte que nous !" 

Le deuxième jour s'annonce, pour nous c'est le grand jour. Ce soir c'est la veillée du sous-marinier indiquée dans tous les programmes officiels. Pour l'occasion, l'Amicale Poncelet et l'Amicale Casabianca sont venus avec leur drapeau. 

A 18h00, au son du Bagad d'Aix les sous-mariniers ont défilé drapeaux en tête puis ceux en uniformes d'époques puis les autres avec leurs blousons aux multiples patchs et leurs casquettes de sous-mariniers. Incroyab' une foule compacte s'était massée sur tout le long de notre marche et pour la première fois de ma vie j'ai entendu une foule d'inconnus crier : "Vive les sous-mariniers !". On notera le succès particulier de ceux de l'Amicale Casabianca avec leur Jolly Roger. L'anthousisame de la foule pour ce défilé y doit certainement pour bonne part ou alors est-ce la prestance de Daniel le porte-drapeau de notre Amicale pour l'occasion ?

Puis ce fût la soirée proprement dite. Avant les joyeusetées nous avons tenu à rendre hommage au Lieutenant-Colonel Beltrame de la Gendarmerie National, à noter que le midi nous avions également participé à l'hommage National.

Ensuite nous avons embrayé sur des histoires puis des chants, du pain, du pâté Hénaff et du vin rouge. Ambiance comme à bord garantie !

Jeudi, affluence de plus en plus forte. Déjà plus de 800 personnes sont entrées dans notre stand. L'intérêt semble aller grandissant ("On m'a dit de ne pas rater le stand des sous-mariniers." - phrase entendue à partir du jeudi jusqu'à la fin).

Vendredi, la fatigue commence à se faire sentir. Tenir le stand de 09h00 à 19h00 dans un joyeux tohu-bohu et sous une avalanche de questions, ça use.

Samedi. La foule du weekend arrive dès 09h00. L'affluence décuple. Côté réponses aux questions nous sommes rodés mais il est temps de préparer notre intervention de 18h00 à la Chapelle des pénitents, notre conférence sur les sous-marins de la Grande Guerre en Méditerranée, encore un succès.

Dimanche. Au secours !!! Il fait beau et la foule (la multifoule devrai-je dire) est de sortie. Il est quasiment impossible de circuler sur les quais. Mais La Créole a un impératif, prendre part au grand défilé d'Escale à Sète, le défilé des équipages. Nous devons emprunter des chemins de traverse, faire des zigs et des zags pour nous rendre sur le lieu du départ qui est à... Dreuze ! Deuxième défilé pour La Créole et là, pas sur 800m mais sur 7 km !

Lundi. ça foule toujours. L'interêt pour le stand ne se dément pas et un peu plus de 2800 personnes auront foulé le sol de nos 18m2. Surprise du chef, un troisième défilé est organisé, celui de la commémoration de 14-18 (hé oui, souvenez-vous au début de l'article je vous disais que nous étions dans le carré du centenaire !). Alors nous avons défilé et c'est un jeune de la PMM de Sète qui a porté notre drapeau et comme nous n'étions plus que deux notre cantatrice s'est jointe à nous. Ah oui ! J'vous avais pô dit ! Depuis le début de la manifestation nous hébergions sur notre stand un rossignol chanteur (UNE qui faut dire sinon balance ton porc !). Nathalie Nicaud : Artiste Lyrique, soprano, danseuse et comédienne. Une soprano à la voix d'or !

 

 

Remerciements spéciaux à Sophie, notre photographe et à Christian (mercenaire d'une autre Amicale de l'AGASM) pour son aide, sa bonne humeur et pour avoir accepté de rire à mes jeux de mots approximatifs. Et qu'on se le dise : le sous-marinier est pataud mais profondément humain !

Voilà les amis. Nous en ressortons fatigués et usés mais fiers d'avoir représenté la sousmarinade et riches de nouveaux amis.

 

PS : L'album photo suivra... pas tout le même jour !

 

 

 

 

 


07/04/2018
6 Poster un commentaire

Cap sur Escale à Sète !

 Nous y voilà ! Dans quinze jours exactement, le 26 mars prochain, nous serons à Sète (34200, Hérault, Languedoc-Roussillon, Occitanie, France, Europe et 3ème porte à gauche en sortant de l'ascenseur...), l'Île Singulière, ville de Paul Valéry, Georges Brassens, Jean Vilar ou encore de Pierre Nocca...

 

Hé oui, le lundi 26 nous serons affairés à monter et à installer notre stand Quai de la République dans le Village du Centenaire. La Créole, sous-marin du type Aurore, sera en bonne compagnie puisqu'à quelques mètres l'invité d'honneur d'Escale à Sète aura accroché ses ficelles sur le trottoir.

 

Bah oui, pour la première fois l'Hermione fera escale en Méditerranée et ce sera tout contre La Créole. Tudieu, il n'y a pas que l'amour des grandes voiles qui guide l'Amicale des Sous-Mariniers d'Occitanie Sud mais quelque chose qui ressemble fort à une passion, la transmission de l'histoire des sous-mariniers et des sous-marins. Alors, fort de nos trente sept membres, nous relevons le défis d'être présent à ESCALE CENTENAIRE

 

Escale Centenaire ce sont les Commémorations de la Grande Guerre en Méditerranée. Pour sa toute prochaine édition qui aura lieu du 27 mars au 2 avril 2018, Escale à Sète a obtenu le patronage de la Commission Nationale Française pour l’UNESCO et le label Année européenne du patrimoine culturel.

 

  

 

Trois points essentiels sont à retenir : 

 

Escale à Sète 2018 aura pour thème majeur « Escale Centenaire », qui commémorera le centenaire de la Première Guerre mondiale en Méditerranée.

 

Escale Centenaire a obtenu le label français et américain de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

 

Ces commémorations rendront hommage à l’engagement de la Marine et des gens de mer durant la grande guerre.

 

  L'AGASM Section La Créole sera présente et actrice de l'évènement. Gast ! Nous ne serons pas seuls ! Beaucoup de sous-mariniers nous ont annoncé leur venue à titre individuel et l'on attend également une forte délégation de la Section Casabianca de l'AGASM qui viendra nous prêter main forte. 

Alors déjà, sans aller plus loin, notre défi est quasiment gagné, l'entraide entre sous-mariniers n'est pas un vain mot.

 

MERCI A TOUS

 

BONNE ESCALE A SETE !

 

 

    

 

 

 

 

 


12/03/2018
1 Poster un commentaire

ESCALE CENTENAIRE & LA CREOLE

Message posté sur "Facebook"

 

 

ESCALE à SETE

Amis sous-mariniers d’active et vétérants des forces sous-marines, l’Amicale des Sous-Mariniers d’Occitanie Sud vous remercie. 

En effet, vous êtes déjà nombreux a avoir répondu à notre appel. 

Lors de la soirée du 28 mars, à partir de 19h00, la Section La Créole de l’AGASM, organise sur son stand d’Escale à Sète, la soirée du sous-marinier. Nous avons besoin de vous et déjà vous êtes nombreux à nous assurer de votre présence. Vous serez à nos côté mais plus encore vous serez avec nous ! Il n’y aura alors plus de nous et de vous, il n’y aura que des sous-mariniers unis sous une même bannière, celle des bateaux noirs. 

Cette manifestation est la votre et nous sommes heureux et fiers de votre venue. 

La Créole, une des plus petite section de l’AGASM, va proposer au public avec votre aide, une soirée d’anthologie sans filtre, sans fioriture, comme à bord. Amis qui viendrez, aiguisez vos chants, aiguisez votre humour et osez montrer ce qu’est véritablement un sous-marinier d’aujourd’hui, d’hier et d’avant-hier.

Je ne nommerai pas ici les Amicales de l’AGASM qui déjà nous ont annoncé leur venue car je suis certain qu’il y en aura d’autres. 

Mais déjà, un grand merci à tous pour votre soutien et à ceux qui nous ont assuré de leur présence. Vous allez au-delà de nos espérances.

MERCI

 

A TOUS DE LA CREOLE

 

La situation est tendue mais sous contrôle. C'est juste qu'il nous faut être sérieux alors que l'on aimerait bien déjà s'amuser.

Et puis n'oublions pas que le week-end juste avant Escale à Sète nous donnons une conférence au profit des jeunes de la PMM de Nîmes.

Chers amis, trouvez ci-après le DOSSIER DE PRESSE et le programme d'ESCALE à SETE (avec votre Amicale préférée !).

 


07/03/2018
3 Poster un commentaire

Escale à Sète, pression et dépression !

On se croirait au schnorchel à l’immersion clapet. Du 27 mars au 02 avril prochain l’Amicale La Créole va tenir un stand dans le carré mémoriel quai d’Alger à Sète à l’occasion de la grande fête qu’est ESCALE A SETE. Les préparations vont bon train et l’équipe projet court dans tous les sens. Hé oui, il y a une équipe projet ! Rassurez-vous dans la nôtre tout le monde tient son rôle à 100%.

 

La fabrication des uniformes est en route, la logistique du stand est calibrée, le mobilier est prévu, les ordis, le réfrigérateur, l’écran TV, les cartes marines, les photos, les films et les quarts sont définis.

La conférence ? Ça se précise ! Le défilé ? Ça s’organise ! La soirée vin rouge, pâté, contes et chants ? Ça se fignole ! Mais à chaque coup de fil du Directeur d’Escale à Sète nous subissons des instants de pression intense, le poul s'accélère, le pacemaker s’emballe…

 

Comment ça, on va nous faire une pub d’enfer ? On n’a rien demandé nous ! C’est vrai ça. Cependant on plaît. L’équipe d’organisation de l’évènement nous a à la bonne. Du coup elle n’hésite pas à nous en demander un petit peu plus. Alors on négocie avec des oui, des oui mais et des non.

En mode projet que je vous dis avec le timing, le reporting, le training, les quickwin, Gantt, les échéances et la collaboration ;-)

Mais bast de la logistique et des travaux ! Il y a aussi le budget. Il ne faut pas mettre en péril l’Amicale (déjà que d’autres s’en chargent) alors tout est négocié, renégocié, certains éléments prévu à l’origine sont transformés ou tout simplement abandonnés car trop onéreux, la débrouille est omniprésente mais ça marche. Vrai ! Nous nous faisons confiance et ça roule. « Mais ça on en avait parlé euh ! » « Bah c’est fait, où est le problème ? » « D’accord ! Déjà ? Bah super alors. ».

 

Voilà, lorsque l’on sait que l’on peut compter sur les autres la pression tombe. On s'envisage un "Escale à Sète" de fou dans la joie et la bonne humeur et nous avons hâte de chanter tous ensemble le 28 au soir.

 

« Tu peux tout accomplir dans la vie si tu as le courage de le rêver, l’intelligence d’en faire un projet réaliste, et la volonté de voir ce projet mené à bien. » Sidney A. Friedman

 

Nous aurons deux stands côte à côte. 

 

 


23/02/2018
6 Poster un commentaire

Billet d'humeur d'un triste mois de février

Lorsque je me lève chaque matin c’est encore pour me rendre au travail. J’y vais le pas léger de celui qui n’a plus grand-chose à prouver et une belle carrière derrière lui. Et puis, et puis la retraite c’est pour dans pas longtemps, 6 à 8 mois tout au plus. Alors ma retraite, j’y ai pensé, je l’ai préparé. Je me suis investi dans une association qui me plaît et me correspond, une association à taille humaine mais qui de temps à autres est tentaculaire. C’est bien ainsi car je me fais des amis aux quatre coins de la France. Bizarre cette association où l’on se sent immédiatement membre à part entière. Contrairement à d’autres où il faut faire ses preuves, ici les preuves ont été faites depuis déjà longtemps. Et puis, et puis une assoc’ c’est la convivialité, l’aide entre membres qu’ici on appelle plutôt « amis ». C’est une charge humaine exceptionnelle qui vaut le détour et qui vaut le partage. Je me prévois une retraite d’enfer en parti grâce à cette association qui couvre un vaste panel d’actions qui va de l’information aux jeunes gens jusqu’au soutien aux personnes âgées en passant par les visites découvertes, les conférences, les représentations face au public et tel Asterix, les banquets. Oui je m’y sens bien dans cette assoc’. J’y ai des amis avec qui on passe de bons moments, avec qui on fait plein de choses et il nous arrive même de chanter c’est dire si on s’entend bien. Et puis, et puis il n’y a pas de jugement de valeur entre nous, ça ne nous viendrait même pas à l’esprit. A chaque fois que l’on se voit un large et franc sourire égaie nos visages. Idyllique me direz-vous, trop beau pour être vrais ! Et puis et puis, m’enfiche si vous ne me croyez pas. Moi et mes amis nous savons que c’est la vérité et ça nous suffit.

 

Alors quand on vient chercher des noises à mon assoc’ ça me donne envie de filer des baffes à tout ce qui bouge. Péter la tronche des sagouins veules et lâches qui attaquent mon assoc’. Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent ou des internements en hôpital psychiatrique nécessaires. Je vois mon avenir de retraité peinard et au chaud s’assombrir pour des conneries niveau certificat d’études.

Alarme les cons sont de retour !

A ceux qui se croient de naissance divine et qui naviguent à 1 000 mètres au-dessus du bas-peuple. Bah là en ce qui nous concerne, nous le bas-peuple c’est à moins 300 mètres que nous sommes le plus teigneux, le plus costaud ! Alors à 1000m en-dessous ça nous fait bien rire.

 

On me fait chier, on nous fait chier ! On veut assassiner mon assoc'. On veut bousiller mon super plan pour ma retraite.

Moi et mes potes, on va pas se laisser faire. Les cataplasmes rentrez chez vous, restez dans votre monde et ignorez-nous.

Faut pas faire caguer La Créole !

 

Yannick Le Guyadec

 


19/02/2018
9 Poster un commentaire