Amicale La Créole

Amicale La Créole

THE CONFING DEAD - saison 3 - épisode 13 -

The Confing Dead – Saison 3 – Episode 13 – Jusque-là tout va bien !

 

 

Obélix se retourne et se fige ! Jusque là tout est normal. J’ai opté pour une comédie enfantine histoire de ne pas me prendre la tête. Ouhaip, une petite soirée avec glace et popcorn. Tout bien cool quoi. Oublier cinq minutes l’adulte qui sommeil en moi. Bah alors Obé ! Qu’est-ce tu fous ? Ma glace fond sans que cela ne déclenche aucune réaction de ma part tellement je dubite (art d’être dubitatif, noble lecteur). Soudain des éclairs illuminent mon univers, l’océan pacifique s’effondre sur mon vélux et une bombe atomique vient d’éclater dans les environs. C’est un ca, un cata, un cataclysme ! Ne sachant trop que faire de ma glace, je la fourre dans mon slip et je cours couper le jus de ma box. Trop tard, Obélix ne reviendra pas. Diantre, la météo avait prévu le concert céleste que vers minuit ! Pour une fois l’artiste était en avance et il a commencé par le final. Aucun signe avant-coureur. C’est bien fait, du grand art. J’ai été surpris, bravo ! Je ne regrette pas d’avoir acheté ma place. Bon, les flashs crépitent, signe que les acteurs sont bons. Le public déchaîné jette des bigorneaux sur mes fenêtres et un soliste n’en peut plus de taper sur sa grosse caisse. Là, ça devient vraiment du grand n’importe quoi aussi vais-je me pieuter car faire ça ou peigner la girafe…
Le lendemain un ciel bleu parsemé de légères volutes blanches m’accueil tout en douceur. Aujourd’hui c’est opération diagnostic dans le confinorium. Trifouillage, permutage, débranchage-remontage des milliards de câbles qui vivent derrière ma box, rien n’y fait la gueuse reste muette. Je dois bien avouer que je me suis lancé dans cette opération tout en sachant pertinemment qu’elle ne donnerait rien. Meuh, bon, par acquis de conscience, un miracle étant toujours possible surtout qu’en ce moment à Lourdes c’est chômage technique pour sainte Bernadette.
A présent il me faut contacter l’opérateur pour lui annoncer le miracle ! Il va pouvoir ramasser une box toute pourrie. Pour ce faire, rien de plus simple. Tu vas sur son site et tu coches toutes les bonnes cases. C’est cool, je te dis. Plus facile que ça, tu meurs. Donc, j’allume mon ordinachose de mes deux teurs et je fais comme si j’avais Internet parce que dis-donc, tu croyais que je ne le savais pas que c’est ma box qui me donne de l’Internet par paquets de gigaoctet ! Pffft, mécréant. Donc, je saute sur mon téléphone portable qu’à Paris on appelle ça un smâârtphôôône et je me lance dans une partouze de connexions. Bah, jusque-là c’était trop bien. Voilà-t-il pô que je n’ai pas de configuration IP valide ! Bigre, foutre, diantre et palsambleu ! Mais qu’est-ce qu’il me dit là ? Non mais, il va me parler sur un autre ton le gueux ! Est-ce que je l’insulte moi ? Mais j’en n’ai rien à ciré de cet invalide. Je ne le connais pas ce Ipé ! Il se configure comme il veut ce con mais qu’il me donne accès à mes gigaoctets.
Ce qui est bien dans ces cas-là, c’est que tout est sur internet. Il y a toutes les solutions sur Internet. Tu as même des tutos vidéo sur Internet. Alors, avec une rare élégance (Tu me verrais en ce moment, tu tomberais amoureuse*) (*bah oui j’allais pô écrire amoureux, hein !) bon : reprise en main du téléphone, recherchage… et c’est le bordel. Chacun y va de sa soluce. Tu as des trucs, je t’assure, je n’arrive pas à croire que ça existe. Je cherche pour MON téléphone et MON ordi, y’a rien qui y ressemble. Je dois être le seul au monde à posséder mes engins !
Ras-le-bol ! J’ai la bave au front et les rougeurs à la bouche. Ou l’inverse, je ne sais plus ! En désespoir de cause j’utilise la méthode ancestrale du coup de clé à molette sur le moteur adapté aux ordinateurs à savoir le coup de pied informatique ! Alors j’éteint tout, je compte jusqu’à dix (bah oui, j’avais envie) et je relance. Je tapote, je déroule, je défile puis je clique et Merci Bernadette, Internet m’apparaît. L’invalide ne l’est plus.
Seconde opération, comme je n’ai la télévision que par Internet, ma nouvelle mission si je l’accepte c’est d’avoir accès aux principales chaînes parce que j’ai épuisé tout mes DVD. Ouha, lecteur sarcastique, là je suis en mode no problemo, two fingers in the noze, cool Raoul, à l’aise Blaise. Molotov, Prime et Netflix s’affichent correctement. Mais tel Maurice, je veux pousser le bouchon un peut plus loin. Arriverais-je à mettre l’image de mon ordi sur ma télé ? Je trifouille, je bidulise, je m’escagace, je flirt avec tous les menus. J’actionne, je règle, je teste et enfin j’ai l’image sur ma télé ! Youpi. Glude ! Pour changer de chaîne, il faut que j’aille sur mon ordi. Pô pratique.
Un mulot à dent bleu et l’affaire est jouée.

 

Après cette comptine sur ma vie trépidante de confiné voilà la suite de la folle aventure du service Energie-Propulsion du chasseur de mines La Croix du Sud avec un nouvel épisode de la minisérie : THE TLD !

 

THE TLD

 

ENERPROP DAYLY NEWS ENERPROP DAYLY NEWS ENERPROP DAYLY NEWS

 

Petit Jean frappe fort ! Incroyable mais vrai, il l'a vu faire !

 

L'impossible a été réalisé sur la Croix du Sud. C'est effectivement un exploit sans précédent qu'a réalisé un membre de l'équipage du Chasseur de Mines Croix du Sud.

On en parlait depuis des générations. Mais, personne ne l'avait vu faire.

Fantastique dépassement de la limite humaine. La chose est arrivée. La chose tant décrite dans les vieux livres mais jamais prouvée a été accomplie.

Demain, l'auteur de cet exploit sera mondialement connu comme le seul homme sur terre à s'être fourré le doigt dans l'œil jusqu'au coude.

Il mérite notre admiration.

--------------------------------------------------------------------------

DANS LA SÉRIE AVENTURE VÉCUE.

 

POSTE DE COMBAT SUR LA CROIX DU SUD

 

L'océan Atlantique est bien calme. Cette eau salée que l'on dit si insidieuse, si virulente, si méchante avec les hommes qui osent la violer, est pour nous des plus clémente.

Ayant téléphoné à son ami le Dieu Soleil, elle nous procure de longues périodes de bien être corporel sur la plage arrière et le pont teugue.

Or, cet après midi-là ! Les événements se gâtèrent. Non pas du fait des éléments naturels, mais à cause d'une invention diabolique de l'homme... Ecoutez plutôt !!!

- Hareuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu... Au poste de combat (bis !)."

Ainsi donc, dès cet instant tout change. Les shorts et chemisettes furent remis en ordre de bon aloi, les serviettes de bains rapidement pliées et la fourmilière s'activa. Je vis les mécanos prendre l'ascenseur pour aller à la machine, les hommes du C.O et de la passerelle attendre le bus qui les mènerai de la plage arrière jusqu'à l'avant, les plus pressés prenant le taxi. Le tout en une fraction de seconde.

PUIS !!! Tout rentra dans l'ordre. Plus personne à traîner. Tout le monde à son poste, sauf moi ! Je virgulai donc un dernier regard sur la plage vide et, repérai un vélocipède. J'eu tôt fait de l'enfourcher et de me rendre au PC.MESSE où le major la célébrait.

Voilà ce que cela donnait :

- Abris de P.C. ; balancement des klaxooooonnnnnn... Amen !

- Abris de P.C. ; pompes balancées, bien fonctionnééééeeeeessss... Amen !

(Le Dieu devait être en ce temps-là : Abris !)

- Tou-ou-ou-ou-ououou... le personnel présent au-au-au-auauau poste de combat... Ainsi soit-il !!!...

Puis vînt le sermon:

- Ah ! Nom de Dieu ! Qu'est-ce qui' fout' à la passerelle ? Aaaagneaux de Dieu (Abris) ne vous laissez pas égarer sur la route du passavant alors qu'il faut aller au local TAG...

----------------------------------------------------------------------------

ENERPROP DAYLY NEWS

 

Môman,

 

Nous avons été détourné vers LOMÉ où que c'est qu'il y a la guerre. Le Croiseur Mobile CROIX DU SUD, mon bateau, est arrivé le premier avant les avions Jaguars (Impressionnant, non ?). Nous sommes arrivés dans un pays en état de choc. Nous aussi on était choqué de ne pas sortir le premier jour. La seule chose d'intéressante à faire c'était de regarder l'une des deux vedettes de la flotte togolaise appareiller. Figures-toi que leur marine avait quand-même capturé sept P.L.S.M. (Pirogue Lance Sagaie à Moteur). Le deuxième jour on est parti en mer pour impressionner l'ennemi. Tu vois, on présentait notre tribord à la plage jusqu'à la frontière ghanéenne. Mais c'est en revenant qu'ils ont eu le plus peur, car sur bâbord on avait la 12,7 mm. Faut croire qu'on faisait féroce car après on a eu le droit de sortir !

 

Ton fils qui espère avoir une médaille.

 

Christian


Signé : Petit Jean

 

Prenez soin de vous, prenez soin des autres et que la force soit avec vous.
NE SORTEZ PAS !
Mardi 30 avril 2020



03/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres