Amicale La Créole

Amicale La Créole

Billet d'humeur d'un triste mois de février

Lorsque je me lève chaque matin c’est encore pour me rendre au travail. J’y vais le pas léger de celui qui n’a plus grand-chose à prouver et une belle carrière derrière lui. Et puis, et puis la retraite c’est pour dans pas longtemps, 6 à 8 mois tout au plus. Alors ma retraite, j’y ai pensé, je l’ai préparé. Je me suis investi dans une association qui me plaît et me correspond, une association à taille humaine mais qui de temps à autres est tentaculaire. C’est bien ainsi car je me fais des amis aux quatre coins de la France. Bizarre cette association où l’on se sent immédiatement membre à part entière. Contrairement à d’autres où il faut faire ses preuves, ici les preuves ont été faites depuis déjà longtemps. Et puis, et puis une assoc’ c’est la convivialité, l’aide entre membres qu’ici on appelle plutôt « amis ». C’est une charge humaine exceptionnelle qui vaut le détour et qui vaut le partage. Je me prévois une retraite d’enfer en parti grâce à cette association qui couvre un vaste panel d’actions qui va de l’information aux jeunes gens jusqu’au soutien aux personnes âgées en passant par les visites découvertes, les conférences, les représentations face au public et tel Asterix, les banquets. Oui je m’y sens bien dans cette assoc’. J’y ai des amis avec qui on passe de bons moments, avec qui on fait plein de choses et il nous arrive même de chanter c’est dire si on s’entend bien. Et puis, et puis il n’y a pas de jugement de valeur entre nous, ça ne nous viendrait même pas à l’esprit. A chaque fois que l’on se voit un large et franc sourire égaie nos visages. Idyllique me direz-vous, trop beau pour être vrais ! Et puis et puis, m’enfiche si vous ne me croyez pas. Moi et mes amis nous savons que c’est la vérité et ça nous suffit.

 

Alors quand on vient chercher des noises à mon assoc’ ça me donne envie de filer des baffes à tout ce qui bouge. Péter la tronche des sagouins veules et lâches qui attaquent mon assoc’. Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent ou des internements en hôpital psychiatrique nécessaires. Je vois mon avenir de retraité peinard et au chaud s’assombrir pour des conneries niveau certificat d’études.

Alarme les cons sont de retour !

A ceux qui se croient de naissance divine et qui naviguent à 1 000 mètres au-dessus du bas-peuple. Bah là en ce qui nous concerne, nous le bas-peuple c’est à moins 300 mètres que nous sommes le plus teigneux, le plus costaud ! Alors à 1000m en-dessous ça nous fait bien rire.

 

On me fait chier, on nous fait chier ! On veut assassiner mon assoc'. On veut bousiller mon super plan pour ma retraite.

Moi et mes potes, on va pas se laisser faire. Les cataplasmes rentrez chez vous, restez dans votre monde et ignorez-nous.

Faut pas faire caguer La Créole !

 

Yannick Le Guyadec

 



19/02/2018
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres