Amicale La Créole

Amicale La Créole

11 novembre 2017. La Créole évoque l'Ariane et le Monge !

La grande guerre... Des millions de soldats, les poilus, morts sur les champs de batailles, dans les tranchés ou à l’assaut d’une colline dans la boue et le froid. Ces jeunes gens traversant d’anciennes collines verdoyantes rendues gris et noir par les bombardements incessants, qu’ils soient français, alliés ou ennemis d’alors méritent notre respects. Que dire des chevaliers du ciel, les aviateurs et les as qui ont fait la une des journaux de l’époque ? C’était mérité. Dans leurs drôles de machines ils ont fait preuve d’un courage admirable. Hommage leur est rendu tous les ans et c’est bien ainsi. Souvent sans le savoir ont rend également hommage à ceux qui naviguaient sur l’eau et puis... sous l’eau. L’Amicale La Créole par la voix de son président tenait à honorer les pionniers méconnus de la guerre sous-marine. Ces hommes qui plongeaient sans installation de traitement de l’air et qui restaient des heures dans les abysses sous la menace permanente des cuirassés, des torpilleurs, contre torpilleurs, avions, sous-marins et autres batteries côtières, assuraient le blocus des ports ennemis lorsque la flotte avait fait demi-tour. Oh certes ils ne méritent pas plus que leurs camarades tombés au champ d’honneur mais si l’on connaît nombres histoires de soldats et d’aviateurs qui connaît l’histoire des sous-marins Ariane et Monge. L'histoire du Monge, de son commandant le lieutenant de vaisseau Rolland Morillot et de Tango le chien mascotte du bateau qui lorsqu’il fallut évacuer le bord alors que le Monge sombrait fît demi-tour et s’en vînt sauter dans les bras du pacha pour sombrer avec lui. Le Monge venait de mener une campagne sous le feu incessant de l’ennemi, il s’est sortie de maintes et maintes attaques et c’est sous un déluge de tirs qu’il fût atteint mortellement. Le commandant fit évacuer tout l’équipage et resta à bord pour saborder le bateau. Tango a refusé que son commandant périsse seul. L'Ariane, commandé par le lieutenant de Vaisseau Léon Viort. Une opération d'envergure est mise sur pied par l'amirauté, on a besoin de sous-marins. L'Ariane est en période d'essais (GLORIAUD Séraphin Pierre Marcel, ingénieur de 2ème classe du génie maritime : embarqué à bord de l'Ariane pour suivre des essais, n'a pas hésité à rester volontairement à bord de ce sous-marin appelé à une opération de guerre). Le commandant Viort n'hésite pas et apporte à la flotte le renfort de l'Ariane. Le bateau sera coulé au large de Bizerte par deux torpilles ennemies. Le discours prononcé ce jour relatant l'histoire de l’Ariane et du Monge en a ému plus d’un dans la foule présente et notamment parmi les plus jeunes. Un adulte d’un certain âge ira même jusqu’à dire : ce chien a rendu plus humain votre discours !

 

Le sous-marin Ariane

 

 

 

Zone de patrouille de Bizerte au cap Bon. L'Ariane coulera à l'est du cap Bon

 

 

 

Le sous-marin Monge

 

 

 

La mission : pénétrer les Bouches de Cattaro ! (Kotor aujourd'hui)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lieutenant de vaisseau Rolland Morillot

 

 

Tango, la mascotte du sous-marin Monge

 

 

 

 In memoriam !

 



12/11/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres